Auto-massage : l’Encyclopédie des points qui guérissent

Auto-massage: l’Encyclopédie des points qui guérissent, de Roger DALET, ou comment vos mains peuvent vous faire du bien en toute simplicité

Initiée à quelques rudiments d’auto-massage au cours d’un atelier interactif consacré au bien-être du corps et de l’esprit auquel j’ai eu l’occasion de participer, voilà que m’est venue l’inspiration soudaine de me mettre en quête d’un ouvrage qui traite de manière approfondie mais pratique et accessible à tous, de techniques pouvant s’appliquer en toute autonomie pour soulager les maux et inconforts du quotidien, en complément des méthodes éprouvées de la médecine classique. Peut-être faut-il y voir l’un des effets colatéraux de mon rejet de la technique traditionnelle, réminiscence de mon acupuncteur de père, lequel ne réussit jamais à me convaincre de me laisser soigner par lui avec ses aiguilles tant celles-ci me faisaient horreur. Un jour où, pratiquant assidûment l’art lyrique à cette époque-là, je devais me produire en représentation, ma voix s’en était allée de préférence au moment où j’allais en avoir le plus besoin, sans doute sous l’effet du trac (d’ailleurs l’angoisse me tenaillait). N’ayant pas ses aiguilles d’acupuncture sur lui, mon père, connu dans son entourage pour avoir soigné avec succès bien des personnes, avait chauffé une aiguille à coudre dans le but qu’elle en fît office. Il avait alors commencé à me piquer le bout de l’index droit. Ce premier toucher avait été le dernier car je lui avais intimé l’ordre de metttre immédiatement fin à la séance dont le seul mérite aura au moins été de me servir d’expérience… La seule personne à avoir réussi à me faire accepter, une seule fois, de me soumettre aux aiguilles sans pour autant parvenir à m’empêcher de les redouter, c’est le célèbre Docteur WANG qui suit Amma dans beaucoup de ses tours du monde et notamment en Europe. Cette seconde tentative n’ayant fait que me confirmer à quel point je n’aimais définitivement pas recevoir cette pratique, mon dévolu jeté sur l’auto-massage, quant à lui, relève plus probablement d’une simple volonté de trouver une solution qui ne viendrait pas de l’extérieur mais plutôt à rechercher, au besoin avec un peu de constance et de persévérance, dans une prise en main de la personne par elle-même. Je ne saurais du reste définir la part exacte de l’un et de l’autre… Toujours est-il que mes périgrinations internautiques m’ont conduite vers le nom du docteur Roger DALET, connu en son temps en France pour un livre intitulé “Supprimer vous-même vos douleurs par simple pression d’un doigt). Ce livre avait connu un large écho vers la fin des années 1970 grâce notamment à une chronique radiophonique quotidienne au cours de laquelle ce médecin, tout en recommandant à l’auditeur qui le consultait par téléphone les recours traditionnels au chirurgien, à l’orthopédiste, au dentiste ou que sais-je encore, lui prodiguait des conseils simples fondés sur l’auto-massage et l’acupression pour soulager son mal dans l’attente du rendez-vous pris avec le spécialiste approprié à son cas.

C’est donc en me remémorant cet ouvrage ancien et l’audience que lui avait valu cette diffusion à une heure de grande écoute, que j’ai entrepris de chercher sur Internet sa version numérique. Je suis alors tombée, non sur l’opus en question mais, mieux encore, sur la publication électronique de l'”Encyclopédie des points qui guérissent”, du même docteur Roger DALET, aux éditions Jouvence. Quelle n’a pas été mon agréable surprise en constatant que, loin de se limiter aux seules céphalées ou autres douleurs articulaires et musculaires, cet ouvrage de référence aborde et englobe en termes très concrets tous les aspects essentiels de la santé, aussi bien préventif que curatif, et qu’il s’agisse de désagréments aigus ou de problèmes chroniques. Tout en préservant la place qui lui revient de droit à la médecine occidentale, cet ouvrage s’appuie sur les importantes découvertes et expériences faites au cours des deux dernières décennies dans différents domaines de l’art médical chinois en général et de l’acupuncture en particulier. Il propose en précisant clairement le cadre de ses applications pour chaque malaise ou maladie, une approche scientifique mais indolore et sans risque d’effets indésirables permettant à chacune et chacun de s’aider soi-même, qu’il s’agisse de soulager une gêne passagère ou d’intégrer l’auto-massage au traitement d’un problème de santé installé et au long cours.
Pour vous procurer cet ouvrage:
télécharger gratuitement le logiciel Adobe Digital Editions
Puis rendez-vous sur la page de l’ouvrage au format Epub non protégé

Précision à l’attention des internautes déficients visuels:

En tant que personne aveugle ayant acquis quelques notions d’acupuncture notamment par le biais du massage Amma assis, je me suis trouvée confrontée à une difficulté liée au fait que lorsque des points, qu’ils soient principaux ou accessoires, sont situés latéralement sur le corps, l’ouvrage ne donne aucune indication textuelle de droite ou de gauche. Et pour cause, ces informations sont parfaitement représentées sur les schémas qui accompagnent les explications et suffisent habituellement à la lecture pour une personne voyante… mais pas pour nous ! C’est la raison pour laquelle j’ai sollicité à ce sujet l’avis éclairé d’une personne experte en médecine chinoise qui venait d’ailleurs de suivre le même atelier que moi. Je tiens à remercier ici même cette spécialiste qui, en plus de me confirmer le sérieux et la fiabilité de l’ouvrage (j’avais du reste de bonnes raisons de m’y attendre), a tenu à me préciser qu’il est très bien expliqué. Il convient de savoir que lorsqu’un point est situé sur l’un des quatre membres ou une partie du corps pouvant se décliner en gauche et droite, l’auto-massage doit être pratiqué symétriquement sur les deux points concernés.

Toujours à destination des utilisateurs déficients visuels:
à noter que la lecture avec Adobe Digital Editions, bien que praticable, est assez lourde et fastidieuse lorsqu’on utilise un lecteur d’écran. Si donc vous accédez à votre ordinateur au moyen de JAWS For Windows, NVDA ou tout autre logiciel de ce type, il est recommandé de lui préférer Balabolka version portable tout aussi gratuit et qui peut ouvrir ce format en mode texte uniquement, ce qui signifie qu’il en expurge tout dessin, image ou photo.

1 réflexion sur « Auto-massage : l’Encyclopédie des points qui guérissent »

  1. Sweetlilou

    En effet, l’auto-massage Do in n’est pas réservé qu’à une frange d’initiés en médecine chinoise, bien au contraire.Sa pratique ne nécessite de détenir que quelques notions en énergie, et se révèle donc accessible à tous, quel que soit son degré de connaissance dans le domaine.Par ailleurs, les exercices proposés étant relativement simples et peu “physiques”, peuvent aisément être réalisés à tous les âges de la vie.En revanche, ceux-ci sont à effectuer en des points précis du corps et selon certaines techniques. Plus d’informations à ce sujet:http://do-in.confort-domicile.com/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.