Comment lutter contre le syndrome des yeux secs ?

Ce texte est extrait de la lettre “Santé Nature Innovation” du 05 février 2015. lire la version intégrale sur cette page (nouvelle fenêtre)

Vos yeux pleurent pour rien, ils sont secs, rougis, brûlants, larmoyants, fatigués. Ils vous démangent.

Autant de symptômes du syndrome des yeux secs.

Et vous pouvez agir contre ce mal pénible, qui touche 15 à 25 % des personnes âgées. (…)

Comment l’œil se dessèche

Votre œil se dessèche lorsque vous oubliez de cligner des yeux, ce qui n’arrive jamais à l’homme vivant dans un milieu naturel mais qui est devenu très fréquent dans notre monde rempli d’écrans d’ordinateur et de télévision.

Ainsi, sans vous en apercevoir, quand vous êtes absorbé par votre écran, vous oubliez de cligner des yeux, ce qui les abîme fortement à long terme.

En même temps, votre moniteur attire la poussière qui est ainsi chargée électriquement et irrite encore plus les yeux.

La fumée de cigarette, les opérations de la cornée au laser et certains médicaments (pilule contraceptive, antihistaminiques, diurétiques, antidépresseurs et bêtabloquants) dessèchent aussi les yeux.

Les verres de contact, surtout s’ils sont souples, peuvent accroître très fortement l’évaporation des larmes et entraîner irritation, infection des dépôts protéiques et douleurs. La sécheresse de la muqueuse oculaire est la cause principale de la gêne ressentie pendant le port de verres de contact.

Il existe enfin des causes environnementales naturelles, comme le vent et le soleil, qui dessèchent les yeux et expliquent que les personnes âgées, même lorsqu’elles n’ont jamais porté de lentilles de contact, ni fumé, ni eu d’opération des yeux, ni pris de médicaments, ni utilisé d’ordinateur, peuvent malgré tout souffrir du syndrome des yeux secs.

Les personnes âgées fabriquent 60 % de larmes en moins que les jeunes. Elles peuvent aussi avoir des conduits lacrymaux trop larges. Quand vous clignez de l’œil, les larmes sont conduites intérieurement vers le nez. Elles s’écoulent dans les conduits lacrymaux et s’évacuent par le nez et par la gorge. Si le système d’évacuation des larmes est trop actif, on peut voir apparaître des symptômes des yeux secs.

Soigner l’œil sec

Les médecins recommandent de mettre régulièrement des larmes artificielles pour suppléer au manque de film lacrymal.

Mais ce traitement ne permet pas de retrouver son film lacrymal antérieur. Il doit être permanent.

Des ophtalmologues proposent aussi d’introduire des bouchons de collagène à l’intérieur du canal lacrymal inférieur, ou de cautériser (brûler) des points lacrymaux pour retenir les larmes et lubrifier plus longtemps la surface de l’œil.

Pour éviter ce désagrément, voici quelques recommandations de bon sens :
◦Faites régulièrement des pauses lorsque vous travaillez devant un écran. Au moins toutes les demi-heure pendant quelques minutes. Essayez de vous souvenir de cligner des yeux régulièrement, même si le réflexe ne vous vient pas spontanément.
◦Luttez contre l’excès de chaleur et de sécheresse chez vous, en suspendant des réserves d’eau aux radiateurs (bacs d’évaporation d’eau) et en aérant régulièrement la maison. Méfiez-vous en particulier de la climatisation et des radiateurs électriques qui assèchent l’air.
◦Hydratez-vous correctement. Buvez au moins 1,5 litre d’eau ou de tisane (sans sucre) par jour.
◦Protégez vos yeux du vent et du soleil ; portez des lunettes si vous pratiquez une activité qui peut abîmer vos yeux comme la course à pied, le vélo ou la menuiserie.
◦Ne portez pas vos lentilles de contact en permanence ; préférez quand c’est possible les lunettes. (…)

4 exercices pour améliorer votre film lacrymal

Voici enfin 4 exercices simples à faire chez soi pour améliorer la qualité de votre film lacrymal :
◦Exercice N°1 : posez vos mains sur chacun de vos yeux fermés, et concentrez-vous pendant deux à trois minutes dans cette position. L’obscurité et la chaleur de vos mains auront un effet relaxant sur vos yeux.
◦Exercice N°2 : mettez votre pouce environ 15 cm devant votre nez, et l’autre pouce sur une même ligne, 30 cm derrière le premier. Focalisez votre regard sur chacun de vos pouces alternativement, et entraînez ainsi les muscles de vos yeux.
◦Exercice N°3 : forcez-vous à bailler trois fois de suite très amplement. Cela permet de tendre d’abord fortement l’ensemble de la musculature qui entoure les yeux, puis de la détendre. Le flux de larmes se répartira plus facilement sur vos yeux.
◦Exercice N°4 : fermez les yeux, puis faites-les tourner derrière vos paupières fermées dans le sens d’une aiguille d’une montre pendant une minute, puis une minute dans l’autre sens. Le film lacrymal s’étalera mieux sur l’ensemble de votre œil.

Jean-Marc DUPUIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.