Ici et maintenant : être au moment présent

Effet de mode ou réalité ? Être présent à l’instant, au moment qui se vit, ici et maintenant, est le plus beau cadeau que l’on peut s’offrir. Pourquoi ?
Voici quelques éléments de réponse à savourer sans modération.

Ici et maintenant : offrez-vous le luxe de l’instant présent !

Personne ne changera le passé et le ressasser en boucle revient à tourner en rond dans son bocal tel un poisson rouge. Quant à l’avenir, on ne peut pas
le prédire. S’y projeter en permanence, trop anticiper les évènements peut vite devenir source de stress ou favoriser le développement des problématiques
de contrôle (vouloir tout maîtriser) et donc empêcher de vivre le moment présent.

Or, vivre l’instant présent c’est vivre sa vie, c’est être dedans, se donner l’occasion d’en être acteur plutôt que d’en être spectateur et de se laisser
diriger par les évènements, voire de les subir. La différence est énorme. Ne pas se laisser conduire par la vie mais la conduire, faire ses choix, investiguer, vivre l’expérience, ressentir, rebondir, savourer…

C’est précisément de cette manière que l’on s’offre le privilège d’éprouver cette sensation de plénitude qui nous habite quand on vit pleinement les petits ou grands moments de son quotidien. Mis bout à bout, ces évènements constituent toute une vie.

Cette démarche, une fois adoptée, génère de multiples effets secondaires très bénéfiques. Elle permet par exemple de :

  • • Trouver plus facilement son équilibre,
  • • Favoriser la concentration, les apprentissages,
  • • S’apaiser plus rapidement quand notre mental s’agite,
  • • Récupérer plus vite en cas de fatigue ou suite à des évènements difficiles,
  • • Se réjouir plus souvent et donc générer des sentiments positifs tels que la joie, la bienveillance, la gratitude, le plaisir…
  • • Travailler en amont d’un sentiment de réalisation qui participe à notre construction personnelle, à l’estime de soi.

Alors comment faire pour être exactement dans cet instant, instant présent, instant magique?

La règle d’or consiste à être plus présent à soi, à ses ressentis et sensations, se reconnecter à son corps, à vivre son expérience en investissant ses
5 sens, à les ouvrir.

->> par exemple, lors d’un repas, plutôt que de manger mécaniquement, on peut retrouver le plaisir de la dégustation en prenant le temps de savourer les
aliments par :

* le regard : observer la présentation, la forme, la couleur, la texture, …

* l’odorat : porter son attention sur les odeurs, le parfum avant, pendant et après la dégustation…

* l’ouie : est-ce un aliment croustillant, fondant ?

* le toucher : est-il humide, sec, mou, dur, liquide, solide…

* le goût : bon, plaisant en bouche, salé, acide, sucré, amer.

Cette dégustation peut être développée à l’infini et variera aussi en fonction de son état d’âme, les degrés de perception s’en trouveront modifiés.

« Le matin, quand vous regardez le soleil se lever, pensez que ces rayons qui viennent jusqu’à vous sont des créatures vivantes qui peuvent vous aider à résoudre vos problèmes de la journée. Mais seulement les problèmes de la journée, pas ceux du lendemain. Le lendemain, vous devrez à nouveau aller les consulter, et encore pour une journée seulement. Ces entités ne vous répondront jamais pour les jours suivants. Elles vous diront : « Inutile de faire des provisions pour plus d’un jour. Quand vous reviendrez demain, nous vous répondrons. »
Chaque jour nous mangeons et nous ne faisons pas dans notre estomac des provisions pour une semaine, mais seulement pour la journée, et le lendemain nous recommençons. Eh bien, avec la lumière ce doit être la même chose, car la lumière est une nourriture que nous devons chaque jour absorber et digérer pour qu’elle devienne en nous sentiments, pensées, inspirations… Pourquoi n’a-t-on pas envers la lumière la même logique qu’envers la nourriture ? On dit : « C’est vrai, j’ai mangé hier, mais cela comptait pour hier ; aujourd’hui je dois recommencer à manger. » Et il doit en être de même pour la lumière. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Ainsi, il devient possible d’utiliser l’ensemble de ses ressources intérieures et non pas simplement le mental. On est progressivement plus juste, plus
aligné, on se sent plus équilibré alors un mieux-être et des ressources positives émergent naturellement et potentiellement des nouvelles solutions à nos
questionnements.

Les techniques de pleine conscience, de sophrologie et de relaxation permettent petit à petit d’ancrer de nouveaux réflexes en soi, de nouvelles habitudes et d’apprendre à savourer chacun de ces instants, minutes après minutes, jours après jours, mois après mois, années après années, toute une vie vécue pleinement, le plus sereinement possible et en développant le pouvoir de s’émerveiller

Qui n’a pas entendu : « soyez Ici et maintenant » dans un cours de yoga, de méditation, ou bien lu dans les pages d’un magazine de bien être ? Ces deux mots font une apparition de plus en plus remarquée dans notre société occidentale car dans nos vies bien trop remplies, nous avons ce besoin vital de revenir à l’instant présent pour nous retrouver, prendre du recul, marquer une pause, apprécier ou simplement respirer.  

Nous en sommes où ?

De compréhension très simple, du moins dans la sémantique, ici et maintenant s’avère pourtant nettement moins facile quand il s’agit de passer à la mise en pratique ! C’est donc avec une certaine incrédulité que nous écoutons notre professeur de yoga nous répéter : “respirez, soyez ici et maintenant” !

Alors nous respirons, nous respirons mais nos pensées continuent de nous emporter loin, très loin de la salle de yoga, bien souvent derrière notre bureau où s’entassent les dossiers, à la sortie de l’école pour récupérer les enfants ou encore, à la journée du lendemain pour un rendez-vous important ! Quand le tourbillon de pensées semble nous emporter avec lui, comment faire pour s’en extraire ?  

D’où viennent-ils ?Dérives et raccourcis contemporains

Avec l’essor des philosophies orientales en Occident à travers notamment les enseignements de Swami Ram Das, de Jiddu Krishnamurti et Eckhart Tolle, l’expression est rapidement devenue à la mode. Mais force est de constater que le message est souvent galvaudé, devenu une sorte d’invitation à la jouissance immédiate, à la satisfaction irréfléchie et consumériste des désirs. Et puisque seul le présent compte, toute notion d’effort et de responsabilité se dissout dans le grand océan de la paresse et de l’indolence. Vivre le moment présent revient ainsi pour beaucoup de personnes et de jeunes, en particulier, à rechercher toujours plus les sensations fortes, sans se préoccuper des conséquences puisque demain n’existera peut-être pas ! On entend souvent dire : « on n’a qu’une seule vie ! Carpe diem ! », alors autant brûler la chandelle par les deux bouts, avoir tout vécu, tout vu, pour ne pas avoir de regrets ! Même si c’est au prix de se mettre soi-même ou les autres en danger par des comportements à risque : abus d’alcool, de drogues, sexualité débridée. 

Y arriver.Pour arriver à être dans l’ici et maintenant, plusieurs pistes sont possibles :

Accepter

Accepter, c’est-à-dire dire « oui » à ce qui est que ce soit agréable ou désagréable, que cela nous rende heureux ou malheureux. Accepter l’imperfection, les peurs, l’incertitude, l’inconstance des choses. Apprendre également à ne pas juger, à ne pas faire de supposition, à ne pas prendre la fuite. Juste accepter (qui ne veut pas dire se résigner !) et observer en soi ce qui se passe. C’est donc une attitude passive en apparence mais très active intérieurement. Cette position d’observateur, qui est celle d’un méditant, va peu à peu permettre de ne plus s’identifier aux émotions, et si nous ne sommes plus nos émotions, alors que sommes-nous ? Un vaste champ de possible s’ouvre devant nous, dans lequel nous ne sommes plus victimes mais acteurs de nos vies.  

Respirer

Respirer est la clé. La plupart du temps, et particulièrement en situation de stress, nous respirons mal : la respiration est courte et haute, limitée au niveau de la cage thoracique, et le ventre est contracté. Lorsque l’on revient à la conscience de sa respiration, on revient à l’instant présent. On peut alors ressentir ce précieux mouvement de va et vient qui se fait « tout seul ». En revenant à sa respiration, celle-ci se ralentit progressivement. Un petit exercice de visualisation permet de participer à ce retour à soi : sur l’inspire, visualiser l’air lumineux entrer par les narines et descendre doucement jusqu’au ventre pour le remplir, puis à l’expire, visualiser l’air ressortir par le même chemin emportant avec lui les soucis, les peurs, etc. À faire sans modération !  

Sourire

Sourire, un petit outil magique qui permet de revenir à l’« ici et maintenant » ! Sourire facilite le relâchement de tous les muscles du corps, notamment du visage et l’abdomen, et envoie le message au cerveau que tout va bien ! Même un sourire forcé a le pouvoir d’agir sur le stress. Des recherches l’ont d’ailleurs démontré : le
rythme cardiaque des personnes souriantes est en effet moins élevé que celles ne souriant pas. Et quand on ajoute à cela que le sourire permettrait de rallonger l’espérance de vie, il n’y a plus à hésiter ! 

Sérieusement

Se placer dans ici et maintenant signifie également se rappeler constamment qui nous sommes. Qu’est-ce que nous sommes venus faire en ce monde ? Nous ne sommes pas venus en ce monde pour courir derrière des clichés imposés par la société, ni par notre propre mental. Cette vie est un immense cadeau de l’Univers où nous avons du temps et de l’espace pour élever notre conscience et ressentir l’Union avec la Création entière. Toutes les situations et personnes dans nos vies nous sont données pour que nous puissions développer telle ou telle qualité qui nous avancerait sur le chemin vers le Grand Soi et la Beauté Universelle. Être ici et maintenant signifie également être conscient de notre but le plus élevé !  

Nathalie Bobichon

Comment vivre l’Instant Présent et être dans l’ici et maintenant ?

Avez-vous lu des citations, des pensées positives ou des articles qui vous invitent à être dans l’Ici et Maintenant ou de vivre pleinement l’Instant Présent ?

Vous vous êtes certainement dit que vous aviez envie de vivre cette expérience puisqu’elle apporte du Bien Etre…Pourtant, vous n’avez pas trouvé comment
faire pour que cela puisse devenir spontané et pour que cela se mette en place dans votre vie quotidienne simplement.

Je vous propose donc de découvrir que vous pouvez vivre l’Instant Présent de manière simple (et même ludique pour les enfants) et que cela peut vous apporter
des bénéfices non négligeables dans votre vie quotidienne, que ce soit chez vous, avec des amis, au travail, en vacances, etc.

Pour pouvoir comprendre cette notion (qui peut paraître abstraite) et donc l’appliquer à votre quotidien, il est important tout d’abord de noter la notion
de « Présence ». Etre présent c’est être attentif(ve) à ce que l’on est en train de faire et le ressentir pleinement dans son corps. Aussi, chaque ressenti
physique, émotionnel et mental, va être tourné vers l’action que vous êtes en train de réaliser, et non pas vers des ruminations du passé ou des projections
(parfois anxiogènes) futures.

Vous avez certainement entendu parler de la Méditation de Pleine Conscience et, bien qu’attiré(e), vous n’avez peut-être pas réussi à la pratiquer ou avez été rebuté(e) par le mot « méditation «. Ce que je vous propose aujourd’hui est plutôt de réaliser des actes de la vie quotidienne en conscience tout simplement. Comment ? En portant votre attention sur vos ressentis corporels, émotionnels et mentaux au moment où vous effectuez l’action. Par exemple, lorsque vous sortez de chez vous et que vous fermez votre porte d’entrée ou de garage à clef. La plupart d’entre nous, et même la grande majorité, allons faire cette action de façon purement machinale et automatique. Ce qui parfois
peut se révéler ennuyeux et stérile car nous revenons sur nos pas très souvent pour vérifier si nous avons bien fermé cette porte ou nous nous posons la question durant la journée. Cela est valable aussi pour des papiers, des lunettes, des clés ou tout autre chose que nous avons égarés ou oubliés de faire. En remplaçant cette action mécanique et automatique par une action en présence et en conscience, il est peu probable que vous reveniez en arrière pour vérifier. Comment ? Et pourquoi ? Tout simplement… Vous allez sentir dans votre corps les mouvements (au niveau du poignet et des doigts par exemple) que vous allez effectuer. Ensuite, vous allez mettre en éveil vos sens et sentir sur vos doigts le contact froid de la clé, sa texture, vous regardez sa forme,
sa couleur, etc. vous écoutez le bruit que fais le cliquetis des clés lorsque vous les manipulez, vous êtes également attentif(ve) au son que peut faire la porte en s’ouvrant et en se refermant. En fonction de l’action que vous réalisez, vous  pouvez y ajouter une dimension en l’effectuant avec une pensée positive et en étant receptif(ve) à votre ressenti émotionnel (s’il y en a un). Ainsi, dans un simple geste autrefois machinal et peu conscient, vous invitez tout votre Être. Cette façon de faire, de vivre, est valable pour tous vos gestes et actions du quotidien, pour tous les moments que vous passez avec les êtres que vous chérissez, etc. Ainsi, grâce à ce nouveau mode de fonctionnement qui consiste à prendre le temps, vous allez en gagner et l’utiliser de manière plus organisée et plus structurée et bien entendu plus en harmonie avec vous.

Sources:

Offrez-vous le luxe de l’instant présent ! (nouvelle fenêtre)

ëtre au moment présent (nouvelle fenêtre)

Vivre l’instant présent (nouvelle fenêtre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.