Lecture d’aura : belles surprises et joie spirituelle au programme !

« Recevoir une lecture d’aura », diront quelques esprits méfiants, « en voilà une idée ! Après les lignes de la main, les boules de cristal, les cartes ou le marc de café, voilà maintenant qu’on prétend lire l’histoire de notre vie dans les couleurs du halo de rayonnement énergétique supposé entourer notre enveloppe physique et être la représentation de nos corps subtils, et finalement de notre âme… »

À ceci près qu’à la grande différance de toutes les pratiques plus ou moins magiques dont les noms se terminent par « mancie », la lecture d’aura ne propose ni révélations extralucides venues de quelque galaxie lointaine, ni prédictions sur votre avenir, juste une approche de votre vibration à l’instant présent, à l’instar d’autres méthodes faisant appel à l’énergie vitale universelle. Mais alors, que peut bien avoir à nous apporter la lecture d’aura qui la distingue de toutes ces techniques ? Commençons donc par le commencement.

Qu’est-ce que l’aura ?

Vue d'artiste d'une auraDepuis les minéraux jusqu’à l’être humain en passant par toutes les espèces végétales et animales, tout sur Terre émet un rayonnement énergétique subtil que l’on appelle l’aura. Ce halo invisible qui entoure tout ce qui existe (ici c’est à l’aura de la personne humaine que nous allons nous intéresser plus précisément), est invisible pour la plupart d’entre nous, hormis pour la première de ses sept couches que d’aucuns peuvent voir de leurs propres yeux en pratiquant un entraînement tel que l’exercice présenté ici. Par bonheur, pouvoir lire l’aura d’une personne ne nécessite pas une vision physique des couleurs de celle-ci. Outre qu’au-delà du corps éthérique, une telle vision n’est le fait que d’une poignée de gens ayant reçu le don de clairvoyance, la lecture d’aura ne demande pas de disposer de cette faculté. Des personnes dotées de la capacité de voir l’aura des autres ne la lisent pas, et la réciproque est tout aussi vraie. Voir l’aura et lire l’aura relèvent de deux domaines de perception bien distincts. Aveugle de naissance et mon cerveau physique n’ayant de ce fait aucune idée concrète de la notion même de couleur, c’est uniquement par expérience spirituelle que je perçois, de manière non visuelle, les images envoyées par l’aura que je suis en train de lire. Cette approche s’opère via un canal purement intuitif passant par une communication qui s’installe entre nous directement d’esprit à esprit.

Dans sa brochure intitulée Notre Peau Spirituelle, l’Aura, Omraam Mikhaël Aïvanhov compare les diverses fonctions occupées par notre aura à celles de la peau: de même que la seconde protège nos muscles, nos os et nos organes des rayonnements nocifs, de la poussière et des particules polluantes, la première est notre barrière, notre bouclier de protection contre ces polluants de l’esprit que sont les pensées négatives, les influences néfastes, les puissances spirituelles occultes. De même que notre peau donne à notre organisme physique la sensibilité du chaud et du froid, du rugueux et du lisse… notre aura nous permet de ressentir et de distinguer les vibrations élevées, propres à nourrir notre esprit pour l’amener vers les hautes sphères du sentiment et de la pensée, des basses qui tendent à le retenir à la surface des choses, voire au niveau strictement matériel. Tout comme notre peau, de par ses fonctions de respiration et de transpiration, est un instrument d’échange entre notre corps physique et le monde extérieur, l’aura est elle aussi l’instrument des communications qui s’établissent constamment entre notre âme et celles des autres mais aussi avec l’ensemble du cosmos, des plus petites créatures jusqu’à l’âme universelle. En ce sens, demander une lecture d’aura, c’est comme s’offrir un soin dans son institut de beauté spirituelle. Mais oui messieurs, vous aussi vous y avez droit, même si cette comparaison vous fait sourire ! Le praticien en lecture d’aura ne vous fabriquera pas de toutes pièces une beauté artificielle qui ne durerait pas même ce que durent les roses, mais vous donnera l’occasion de renouer avec votre propre beauté intérieure d’origine, celle qui vous préexistait dès le ventre maternel, a été rendue manifeste au monde le jour de votre naissance et ne vous quittera jamais, pour peu bien sûr que vous ne la laissiez pas s’obscurcir à vos propres yeux au contact de pensées destructrices telles que la dévalorisation ou la négativité à l’égard de soi-même ou de la vie.

Ma découverte de la lecture d’aura

Dès mes premiers pas dans la pratique du Reiki, je me suis rendu compte que je percevais intuitivement combien la présence de certaines personnes était vaste et vivifiante tandis que d’autres transmettaient une énergie terne, brouillée, de nature à saper le moral de leur entourage. J’étais ainsi capable de dire à une personne à qui je venais de prodiguer un soin, que son aura était magnifique, alors qu’elle-même était à mille lieues de s’en rendre compte, se demandant même comment je pouvais savoir cela ! C’est donc tout naturellement que j’ai répondu positivement à l’annonce d’un stage qui s’offrait à moi dans la région de Nîmes, fin août 2015. J’ai appris par la suite qu’existaient plusieurs techniques pour pratiquer la lecture d’aura, lesquelles n’entrent pas en compétition les unes avec les autres. Celle que je m’apprêtais à découvrir est à ce jour encore très peu connue en France, et pour cause ! C’était en effet la toute première fois que Chantal l’y introduisait .

Chantal et la communauté de Piracanga

Chantal, professeur de lecture d’aura, est une jeune maman qui a résidé plusieurs années à Piracanga, au Sud de BAHIA (Brésil). Piracanga est à la fois un éco-village et un centre abritant une communauté née du rêve d’une douzaine de personnes désireuses de jeter les bases d’une évolution du monde à partir d’un îlot porteur de projets inspirants pour davantage de paix, de bonheur et de vie en harmonie avec la nature. L’esprit de Piracanga s’appuie sur l’enseignement de Prem Baba, maître spirituel né et ayant grandi au Brésil, aujourd’hui enseignant au Sachcha spiritual lineage de l’Inde du Nord. Cet enseignement a pour objectifs l’ouverture du cœur, l’introspection et la connexion au Divin. Il consiste en une forme rigoureuse et pratique de psychologie spirituelle appelée « chemin du cœur ». Sa finalité est de dépasser la crainte et l’ego pour parvenir à l’amour et à la compassion. Ce chemin passe par la purification et le dépassement de notre part d’ombre et des couches inférieures du moi afin d’augmenter notre potentiel de joie. Prem Baba se consacre à aider chacun à devenir le canal de l’amour divin par l’offrande au monde de ses dons et de ses talents afin de remplir sa mission de vie authentique quel que soit son passé et son appartenance religieuse. Aujourd’hui Fort d’environ 50 membres adultes parmi lesquels sont représentées plus de 20 nationalités d’hommes et femmes à parts égales, Piracanga se veut le lieu par excellence du repos de l’âme. Chantal y est devenue sage-femme et a ainsi accompagné la venue au monde d’un certain nombre d’enfants au sein de cette communauté soudée mais néanmoins ouverte aux visiteurs extérieurs, qui produit ses propres fruits et légumes par permaculture, utilise l’énergie solaire pour produire électricité et eau chaude et dont les pratiques se veulent résolument écologiques. L’éducation y est dispensée dans une école qui se définit comme holistique, c’est-à-dire qu’elle s’assigne pour objet de développer toutes les dimensions de l’être humain, corps, âme et esprit. C’est dans ce contexte de liberté et de croissance spirituelle que la pratique de la lecture d’aura, transmise par l’intelligence universelle (que l’on appelle également le « grand esprit »), a naturellement trouvé une place de choix parmi les membres de la communauté. À l’instar de l’énergie vitale universelle canalisée par le Reiki, l’intelligence universelle du Grand Esprit est accessible à tout être humain pour peu qu’il fasse preuve de l’ouverture de cœur nécessaire à l’accueil bienveillant des images qui lui sont envoyées par ses propres centres énergétiques ainsi que des messages dont ces représentations sont porteuses.

Comment se passe concrètement une séance de lecture d’aura ?

La lecture d’aura dure une heure environ. Vous êtes simplement en position assise face au praticien, à environ un mètre de distance. Pour une bonne circulation de l’énergie au cours de la séance, il est souhaitable de ne croiser ni les bras, ni les jambes. Il est conseillé de garder les yeux ouverts afin de maintenir une écoute vigilante des différentes phases de votre lecture d’aura. Celle-ci en effet, se décompose en plusieurs étapes, explorant tour à tour tous les aspects de votre vie présente, physique, intellectuelle, émotionnelle et spirituelle. L’enchaînement des phases se déroule comme dans un rêve où votre moi profond s’exprime en un langage symbolique. Des images intuitives sont transmises au praticien par la communication directe de vos deux esprits. La lecture d’aura est un voyage à travers ces images, voyage qui part de votre esprit dans son sens le plus vaste et qui serpente le long de ces roues énergétiques que sont vos sept chakras en finissant par le chakra coronal qui, lui-même, représente la part la plus élevée de votre esprit, celle qui vous relie au Divin. Ainsi, tout part et tout revient finalement à l’esprit qui a le premier et le dernier mot de votre histoire personnelle, laquelle est fondamentalement sacrée. Chacune de ces séquences successives d’images apporte avec elle un message assimilable à une exhortation ou une recommandation de votre moi profond. Les messages ainsi véhiculés par votre lecture d’aura sont toujours des suggestions bienveillantes puisque, bien qu’elles soient mises en mots pour vous par le praticien, elles émanent en réalité de votre véritable identité intérieure. À ce titre, elles n’ont d’autre objet que votre mieux-être à tous points de vue, ici et maintenant. Même les références à une vie qui résonne avec la vôtre interviennent justement parce qu’elles entrent en écho avec des éléments présents dans votre aura à l’instant précis où celle-ci est décryptée.

À noter enfin que la lecture d’aura peut aussi être effectuée à distance. (Me contacter pour la transmission de l’enregistrement audio).

Quelques témoignages à la suite d’une lecture d’aura :

Marie-Christine
Dès le début, je suis rentrée dans le monde des images, des messages proposés par Anne durant cette lecture d’aura, qu’elle a menée avec beaucoup de subtilité. Je m’y suis sentie très à l’aise, bien accompagnée et soutenue. Certaines de mes problématiques me sont apparues clairement par le biais de l’interprétation symbolique ; de même des pistes de solutions pour m’en détacher. J’ai également trouvé les ressentis d’Anne particulièrement justes et ai apprécié sa douceur et sa finesse. Une belle découverte, oui.

Marine:
Merci du fond du cœur pour cette lecture d’aura! Si vibrante et précise… Et le plus étonnant c’est la description de ma personnalité qui était très juste (métier aussi….)

Martine:
« Tandis que se dévoilait, lentement et de façon très progressive, une image présentée comme relative à une vie entrant en résonance avec mon moment présent, un élément décisif a finalement surgi, faisant écho mot pour mot, à un incident que m’avait relaté l’une de mes connaissances il y a plus de 40 ans. À moi de comprendre à présent la raison pour laquelle cette histoire dont je n’avais jusqu’ici parlé à personne tant elle me sembblait anecdotique, a pu rester gravée dans ma mémoire au point de ressurgir de mon aura, avec une telle exactitude. Fabuleux ! »

Isabelle:
« Tandis que m’était présenté, au cours de ma lecture d’aura, une scène appartenant à une vie censée entrer en résonance avec la mienne, je me suis rendu compte que j’avais entendu la semaine précédente l’avertissement d’un enseignant spirituel concernant l’écueil contre lequel me mettait en garde, non le message issu de l’archétype manifesté dans l’épisode, mais son récit lui-même. Tout se passe donc comme si ma situation présente était précisément là dans le but de me faire travailler à éviter ce piège sur lequel il me serait déjà arrivé de trébucher… preuve s’il en fallait une, que le praticien en lecture d’aura ne peut ni se livrer à des déductions de mentaliste, ni moins encore inventer quoi que ce soit ! »