mains ouvertes ou fermées (matin magique)

Avez-vous les mains ouvertes ou fermées présentement? Oui, sont-elles détendues, prêtes à accueillir les trésors qui pourraient s’y déposer et ces belles visions que vous cultivez? Ou avez-vous plutôt les poings serrés?

Vos mains, sont-elles ouvertes ?

Il y a tant de choses qu’on peut prendre en considération à chaque instant : les actions à faire pour avancer, les obstacles à surmonter, les facteurs qui peuvent nous nuire ou nous aider. Mais lorsqu’on commence à se sentir étourdi, on peut toujours se ramener à nos mains. Le plus simple… Le plus important. Sont-elles ouvertes ou fermées?

On peut avoir une volonté de fer, les meilleures stratégies au monde et une énergie illimitée… Mais aussi brillants et courageux sommes-nous, il sera difficile de recevoir les fruits de notre labeur avec les poings serrés. Si souvent, on désire atteindre nos buts intensément, parfois au point de s’épuiser… et on oublie de se demander : ai-je l’espace pour les accueillir?

Oh, il y a des choses qu’on peut faire, les poings serrés… comme se battre. Et pousser. Mais recevoir, non.

Vous savez très certainement ce qu’ouvrir les mains, ou desserrer les poings, signifie pour vous en ce moment. Ça ressemble peut-être à respirer profondément. Ou à vous détacher du résultat. Ou à rire. Ou à pleurer. Ou à déambuler dans un joli secteur de votre ville, sans but précis. Ou à rêvasser juste pour le plaisir. Ou à savourer ce que vous mangez. Ou à être un peu plus doux envers vous.

Ces mouvements d’ouverture peuvent sembler très différents de ce qui vous semble normalement productif. Il est même possible que ce soit un peu inquiétant. Car si on ouvre les mains, on ne sait pas ce qui pourrait atterrir dedans, n’est-ce pas? On préfère parfois garder le contrôle plutôt que de se rendre vulnérable et de risquer une mauvaise surprise… Aussi inconfortable soit-elle, notre tension nous semble moins douloureuse qu’une grosse déception. Et de toute façon, qui sommes-nous pour mériter de recevoir avec fluidité – ouvrir les mains est beaucoup trop facile. Sans ce stress qu’on s’inflige, comment pourrions-nous rembourser la dette de notre imperfection?

Se détendre est réellement un acte de courage, encore plus qu’on le réalise. Et c’est le gigantesque et délicieux défi que je vous lance aujourd’hui. Quoi que vous ayez l’intention de vivre et de créer, commencez par vous mettre en posture de réceptivité… Déployez vos doigts tout doucement, comme une fleur déploie ses pétales. Investissez votre temps et votre énergie généreusement, s’il y a lieu… mais pas au prix de la grâce et de l’harmonie. Créez de l’espace, de l’espace et encore plus d’espace. Le résultat vous émerveillera. Oh, vous serez certainement ravi par les belles surprises que vous recevrez… Mais vous serez surtout ébloui de découvrir que vous en êtes profondément digne, tel que vous êtes, sans avoir à forcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.