Moment présent : que faire lorsqu’il est impossible ?

Le 10 mai 2016

Que faire lorsque le moment présent est impossible ?

“personne n’est malheureux uniquement à cause du moment présent.”

(Sénèque)

Avez-vous remarqué combien nos attentes nous maintiennent dans le futur et les souvenirs dans le passé ? Nous pouvons lire de partout que la clef d’une
vie épanouie se trouve dans le moment présent mais réaliser cela demande parfois ou souvent pour beaucoup un difficile tour de passe-passe qui se révèle
fréquemment irréalisable !

La raison en est simple, pour se maintenir dans l’instant présent, il faudrait que celui-ci soit heureux et quand il ne l’est pas nous allons chercher
un peu de réconfort en nous évadant dans le souhait d’un changement futur ou en occupant notre esprit dans le passé. En fait, la plupart du temps ce sont
nos espoirs d’un avenir meilleur qui nous maintiennent au mieux dans un statu-quo, au pire dans la frustration.

Alors que faire ? Comment se sentir mieux ? EN SE DÉTACHANT DE NOS ATTENTES qui créent avec le temps déception, amertume, tristesse, souffrance !

Nous sommes responsables d’avoir créé ces émotions parce que nous ne savons accueillir ce qui est dans notre présent surtout bien sûr lorsque ce présent
n’est pas ce que nous voudrions.

Souvent nous aimerions tellement agir pour que les autres changent mais sans avoir à changer nous-mêmes en modifiant notre comportement…. Mais les miroirs
ne sont pas là par hasard….

Lorsque par exemple une personne est malheureuse dans le couple, elle se devrait de poser des actes pour s’en libérer, AGIR POUR ELLE. Au lieu de cela
bien souvent elle va s’épuiser à espérer un changement, à venir, chez l’autre préférant continuer à bénéficier des quelques compensations qui lui échoient
au quotidien, afin de ne pas revivre sentiment d’abandon ou rejet ou…..garder une sécurité matérielle.

Se faisant, elle creuse sa tombe ! Elle est alors immergée dans sa leçon de vie mais elle l’ignore. Bien sûr aucun jugement à poser juste prendre de l’altitude
pour regarder, observer avec bienveillance ce qui se joue derrière le drame, la souffrance.

Si agir est impossible alors au moins lâcher-prise aux espérances qui tournent à l’obsession parce que la clef pour vivre le moment présent dans n’importe
quelle situation est de ne plus avoir d’attentes, d’accueillir ce qui est sans émotions difficiles qui finissent toujours par se retourner contre nous.
Ce qui ne veut pas dire se transformer en victime consentante ou poubelle des montagnes russes émotionnelles du conjoint bien entendu.

C’est souvent, extrêmement difficile à réaliser mais là se trouve la voie de notre libération et d’un présent plus heureux quand bien même il ne change
pas POUR LE MOMENT !

Dans certaines situations refuser ce qui est sans poser des actes ne change rien à ce qui est, souffrir non plus….

Le vide ne résiste pas à l’amour de soi par contre les attentes déçues au quotidien ne sont qu’une lente agonie, un vide abyssal où l’on se perd.

Alors une seule idée pour nous, échapper au présent trop difficile dans un futur hypothétique …. Et tout repart dans un flottement perpétuel entre passé
et futur où ce présent n’a aucune place alors que lui seul permet de construire demain.

La solution peut être de concentrer notre attention sur notre espace intérieur en souffrance, le nourrir de notre attention, le laisser exprimer ‘’ce
qui doit sortir ‘’ afin de nous libérer nous-mêmes des profondes empreintes émotionnelles refoulées qui nous tirent en arrière ou nous poussent en avant
mais dans un mouvement de fuite. Empreintes qui nous distraient toujours d’une prise de conscience salutaire pour nous.

Cet état de confusion mentale crée de la souffrance refoulée qui conduit aux manifestations physiques d’inconfort puis un jour à la maladie quelle qu’en
soit sa manifestation, déprime ou plus grave. Nous pouvons éviter cela en posant des actes POUR NOUS pendant qu’il en est encore temps.

ARRÊTONS DE VOULOIR QUE LES AUTRES CHANGENT SANS CHANGER NOUS-MÊMES !! OCCUPONS-NOUS DE NOUS et nous sortirons des attentes extérieures. Oui nos demandes
dans le couple (c’est un exemple) sont souvent légitimes mais n’oublions jamais que nous sommes dans la situation présente pour apprendre à être ou faire
ce que nous ne savons pas encore être ou faire…..

De cœur à cœur

Guilaine Lipski

Chronique trouvée sur lapressegalactique.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.