Les plantes aident la productivité au travail

Des plantes au bureau pour améliorer le bien-être au travail ?

La nature entre dans les environnements de travail : après avoir longtemps joué un rôle purement décoratif, les plantes et les espaces verts révèlent leur
influence sur la santé et le bien-être, grâce à de nombreuses études scientifiques menées au cours des dernières décennies.

Les plantes au travail : quand les entreprises se végétalisent

Du hall d’accueil aux open-spaces, du toit-terrasse au patio de la cafétéria, les plantes vertes, compositions florales, murs végétalisés, carrés de jardin
prospèrent dans les univers de travail les plus high tech et productivistes.

Progressivement, les offres de location et d’entretien de plantes, puis de paysagisme d’entreprise, et enfin de jardins d’entreprises, ont fleuri aux États-Unis
puis essaimé largement dans le monde économique.

Il y a un lien entre le taux de bien être et celui de la productivité selon une étude réalisée par le Professeur Carry Cooper. Le rapport, appelé « Human
Spaces » pointe du doigt l’interaction réelle entre un individu et son environnement de travail. Commerce International vous donne les détails d’une étude
non négligeable.

Les salariés qui travaillent dans des bureaux dotés d’éléments naturels enregistrent des taux plus importants de sentiment de bien-être (+ 13 %) et de
productivité (+ 8 %). 

Interface, leader mondial de la conception et fabrication de dalles de moquette design et responsables a dévoilé les résultats d’une étude, le « Human
Spaces » report, menée auprès de 3 600 employés de bureau en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, au Danemark, en Suède et à Dubaï sur l’analyse des conditions de travail dans les bureaux.

Certains parlent même « d’agriculture d’entreprise » lorsque la possibilité est offerte à des salariés, de cultiver un potager, sur leurs temps de pause.

Des concepts architecturaux naissent : ainsi du « design biophilique » qui se fonde sur la conviction que l’Homme a un besoin instinctif d’être constamment connecté à la nature et que l’intégration d’éléments naturels dans l’environnement de travail a un effet positif sur le bien-être et la performance.

Le but du rapport est de mesurer l’influence et l’impact du design biophilique sur le bien-être, la productivité et la créativité des employés de bureau
et de faire émerger les tendances pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient (Middle East) et Afrique). 

Selon cette étude, les cinq éléments naturels de l’espace de travail idéal des travailleurs français sont :

– lumière naturelle

– calme

– couleurs lumineuses

– vue sur la mer

– plantes d’intérieur 

En effet, 42 % des travailleurs interrogés (29 % pour les Français) sont attachés à la lumière naturelle, alors que la même proportion (42 %) en sont privés
et que 7 % d’entre eux travaillent dans un espace sans fenêtre. 

Une grande partie des employés (40 %) a déclaré se sentir plus productifs dans un bureau individuel, tandis que 31 % le seraient davantage dans un open
space. Cette tendance a été confirmée par les employés français : 43 % d’entre eux déclarent préférer disposer de leur propre espace, contre 35 % qui préfèrent
un espace de bureaux décloisonnés. 

Paradoxalement, seuls 11 % des employés voient la mise à disposition d’un espace de travail adapté à leurs besoins comme un moyen d’augmenter leur productivité. 

Pourquoi introduire la nature et les plantes dans les bureaux ?

Dès 1993, Rachel et Stephen Kaplan, professeurs de l’Université du Michigan spécialisés en psychologie environnementale, montrent que des salariés qui peuvent voir par la fenêtre, des arbres
et des fleurs depuis leur bureau, sont moins stressés et plus satisfaits au travail.

En 2002, Tove Fjeld, de la faculté d’agronomie d’Oslo, dans son étude « The effect of plants and artificial day-light on the well-being and health of office
workers, school children and health care personnel », met en évidence l’impact direct sur la santé, de la présence de plantes dans le lieu de travail :
réduction de 19% des maux de tête, 30% de la sensation de fatigue, 37% de la toux, etc. Les entreprises soucieuses de la santé et du bien–être de leurs
salariés n’hésiteront pas à disposer quantité de plantes vertes dans leurs établissements.

Qu’en est-il de l’influence des plantes sur les comportements professionnels ?

Une étude sur 8 mois, menée par Robert Ulrich de l’Université du Texas, montre que la présence de fleurs et plantes vertes dans les bureaux, entraîne une augmentation de 15% de la créativité. Plus récemment, une
étude de l’Université de Cardiff conclut qu’il suffit « d’enrichir un bureau jusque-là spartiate, avec des plantes pour accroître la productivité de 15% » là aussi. Cet argument achève
de convaincre les adeptes de bureaux dépouillés.

Une étude publiée dans Journal of Experimental Psychology révèle une hausse de productivité des salariés qui ont des plantes sur leur lieu de travail.

Concentration et satisfaction
Les chercheurs ont réalisé l’étude avec deux groupes de salariés : le
premier travaillait dans un bureau minimaliste et le second occupait un espace avec plusieurs plantes hautes de 90 cm.

Ensuite, ils ont répondu à 15 questions sur une entreprise fictive. Le
groupe disposant de plantes dans ses locaux a plus rapidement rempli sa tâche que le groupe sans plantes. Les chercheurs ont alors déduit qu’en plus de la productivité, les plantes augmentent la concentration et la satisfaction des employés.

Un effet psychologique
Des études antérieures ont déjà rapporté l’effet positif qu’avaient les plantes sur l’Homme. Marlon Nieuwenhuis, chercheuse en psychologie à l’Université de Cardiff et coauteur de l’étude, indique qu’ « il suffit d’enrichir un bureau jusque-là spartiate avec des plantes pour accroître la productivité de 15% ».

Les plantes dans un espace de travail sont perçues comme une bouffée d’air frais. De plus, elles apporteraient un supplément de bien-être et de
sécurité aux salariés. Enfin, leur présence est la preuve que le manager se soucie du confort de ses employés.

Cette étude vient donc réfuter la thèse minimaliste employée depuis 1990 soutenant que plus “dépouillé” est le lieu de production, meilleure elle sera.

Comment mieux profiter de ces espaces verts au quotidien en entreprise ?

  • • Cas n°1 : vous disposez de plantes sur votre lieu de travail. Vous occuper vous-même d’une plante quelques instants chaque jour, vous permettra de vous reconnecter à votre nature profonde et de retrouver le calme. Arroser, dépoussiérer, retirer quelques feuilles sèches ou abîmées : une bonne façon de déconnecter
    le mental pour mieux l’employer ensuite.
  • • Cas n°2 : votre bureau n’accueille pas de plantes vertes. Allez alors chercher la chlorophylle dehors ! Quelques minutes au contact de l’air extérieur
    et de la lumière naturelle, dans une allée arborée ou un parc, vous rechargeront pour plusieurs heures. Oxygénation cellulaire, activation de la circulation
    sanguine, autant de bienfaits dont votre efficacité professionnelle tirera profit.

 
Pour beaucoup d’entre nous, ces études scientifiques ne font que confirmer ce que nous ressentons instinctivement et que de nombreuses traditions, indiennes,
japonaises… ont enseigné : la présence de la nature est indispensable à notre équilibre et c’est notre première source d’énergie.

Alors, à l’heure de la recherche de gains sur les mètres carrés, emboîtons le pas de ces entreprises qui prévoient d’emblée une large place aux végétaux !
Cultivons les plantes, décoratives et dépolluantes,
et nous n’en travaillerons que mieux ! 

Source:
Des plantes au bureau pour améliorer le bien-être au travail (nouvelle fenêtre)
Travailler au vert, la clé de la productivité (nouvelle fenêtre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.