Profiter de l’instant présent

Je n’arrive pas à profiter de l’instant présent

Votre question
Je n’arrive pas à profiter de l’instant présent

Pourquoi est-ce si difficile pour moi de vivre dans l’instant présent et d’en profiter ? Merci de votre réponse. Evalys21

Christophe Fauré psychiatre et psychothérapeute, vous répond:

Avant de répondre au « pourquoi », il faut sûrement s’interroger sur ce que signifie « profiter de l’instant présent », ou plutôt être dans l’instant présent. Ce serait être vraiment là, avec mon corps et mon esprit, conscient de mon environnement, en prise directe avec le Réel de ce qui se passe maintenant, que ce Réel soit agréable ou désagréable.

Comment est-ce que je sais que je suis là ? A travers mes cinq sens : je vois où je suis (le lieu, les objets de mon environnement physique), je sens
où je suis (la température de l’air, le contact de mon corps avec mes vêtements, avec le mobilier – le poids de mon corps dans le fauteuil par exemple), j’entends les sons qui proviennent de mon environnement, je respire et sens les odeurs et enfin, éventuellement, je goûte ce qu’il y a à goûter – un repas, une boisson. Je prends aussi conscience de l’instant présent, en prenant conscience des pensées qui habitent mon esprit, au moment même où mon attention se porte sur elles. Tout cet ensemble sensoriel et ces pensées constituent donc mon expérience d’« être présent à cet instant donné ». Je peux même approfondir
cette connexion à l’instant, en focalisant mon attention sur ma respiration, en suivant simplement l’inspir et l’expir, sans rien faire d’autre que d’observer
ce qui se passe en moi, sans interférer et sans commenter cette expérience de l’instant. Et juste la vivre. Ceci est d’ailleurs le principe même de la méditation.

Si vous ne parvenez pas à vivre l’instant présent, la question se pose alors : où êtes-vous? Manifestement votre corps est là, mais en est-il de même de votre esprit ? Où se portent vos pensées, au point de perdre le contact avec votre expérience de l’instant. Perdues dans le passé, à ressasser un événement passé qui vous obsède, vous culpabilise, vous met en colère ? Dans le futur, dans certains projets d’avenir qui vous « happent » trop en avant ou dans des peurs par rapport à des événements à venir ? Ou encore, déconnecté du présent car vous êtes frustré ou en colère qu’il ne corresponde pas à ce que vous voudriez vivre aujourd’hui (vous aviez espéré une situation qui ne se passe pas, par exemple, et vous niez le présent, en vous en coupant, et en ne le vivant pas car il n’est pas comme vous vouliez qu’il soit) ?

Une autre voie d’exploration est possible. En effet, soit on vit l’instant présent, en lien direct avec la situation pour ce qu’elle est (agréable ou
non); soit on vit l’instant à travers le filtre de ce qu’on pense de soi dans cette même situation. Exemple : j’arrive au bureau. Je me pense nul et pas
à la hauteur de mon job. Personne dans la situation ne me le dit explicitement ; c’est moi-même tout seul qui le pense. J’adhère à cette pensée (que je
ne réévalue pas dans sa pertinence) et je me sens donc effectivement nul et j’agis comme quelqu’un de nul. Je ne suis en lien avec la situation qu’au travers
de ce que je pense de moi dans cette situation, et non pas en lien direct avec elle (la situation présente ne me dit pas que je suis nul). Le cœur du travail psy a effectué là est de prendre conscience des pensées négatives auxquelles j’adhère et d’œuvrer à m’en détacher, pour vraiment être dans l’instant et dans la situation telle qu’elle est réellement…

Tout cela peut paraître un peu compliqué, mais cela vous montre qu’il y a plusieurs pistes pour comprendre pourquoi vous ne pouvez pas profiter de l’instant.
À vous d’aller plus loin maintenant…

Lire l’article original ici (nouvelle fenêtre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.