La puissance du sourire intérieur comme instrument de transformation

Le Divin, c’est le sourire innocent et sincère qui jaillit de l’intérieur de nous, et c’est le plus beau cadeau que nous puissions faire au monde.

(Amma)

Le sourire est déjà un salut, un signe de reconnaissance que chacun adresse aux personnes qu’il rencontre avant même de le faire par la parole. Aussi est-il important de veiller à ce que l’on exprime par un sourire. Bien sûr, il ne s’agit pas de se fabriquer un sourire artificiel en s’étudiant dans un miroir. Il faut que ce sourire qui doit exprimer la sympathie, la compréhension, l’amitié, vienne naturellement du dedans.
Si vous êtes capable de descendre dans les profondeurs de votre être pour y chercher le silence et la lumière, les sculpteurs qui sont en vous sauront toujours quels nerfs, quels muscles ils doivent tendre ou détendre. Vous pouvez leur faire confiance. Vouloir vous fabriquer vous-même un sourire risque de vous déformer plus qu’autre chose. Travaillez donc avec l’amour, l’espérance et la foi, et abandonnez-vous à l’inspiration de vos sculpteurs intérieurs.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

le sourire, atout majeur ou arme fatale ?

Le sourire, lorsqu’il est permanent, est une épée à double tranchant. La plupart du temps source inépuisable d’attendrissement, il peut aussi se révéler mi-narquois mi- condescendant. En pareil cas, il n’a à l’évidence rien pour inspirer la sympathie. Il sent la tromperie à mille lieues à la ronde… Mon sourire, tour à tour arme de séduction ou carte maîtresse à abattre dans le jeu de la vie, m’a lui aussi valu son lot de compliments et de moqueries. En changeant demilieu scolaire, à l’adolescence, j’ai fait la connaissance d’un professeur d’histoire et géographie, jeune femme charismatique dont la voix enjouée m’avait déclaré un jour: “Ton sourire te sauvera toujours toute ta vie.” Cette formule m’était apparue tellement définitive qu’elle m’avait pénétrée jusqu’au tréfonds, m’accompagnant des mois après avoir retenti à mes oreilles. Elle revêtait pourtant un caractère mystérieux. Plus jeune, j’avais dû subir les railleries d’une camarade de classe qui ne manquait pas de me lancer parfois, avec manifestement un malin plaisir: “Tu m’énerves à sourire tout le temps comme ça, ça fait bête!” Étais-je donc sans cesse avec aux lèvres un sourire béat de petite idiote? Même si je souriais à tout bout de champ”, j’ai peine à m’imaginer que mon sourire alors que je n’étais encore qu’une petite fille, ait pu donner cette impression-là… Et pourtant !

Le vrai rire ou le sourire naturel est d’un effet heureux car il est l’opposé de la réaction ou un effet fréquent de son abandon.

(Robert GEOFFROY)

Vous aimerez aussi Vivre une vie pleine de joie ! (nouvelle fenêtre)

Le sourire intérieur

“Un sourire coûte peu mais vaut beaucoup. Quiconque le donne est heureux et quiconque le reçoit en est reconnaissant. Il ne dure qu’un instant mais son souvenir perdure parfois éternellement.”

(Mariano Aguirre)

À qui avez-vous souri aujourd’hui ?
Vous regardez-vous dans le miroir avec un sourire de plaisir ?
Osez-vous sourire à la vie ?
Et avez-vous déjà pensé à sourire à votre corps, à vos organes ?

Voici un exercice taoïste offert par Michel BONTEMPS :

– Installez-vous confortablement, de préférence en position assise, les yeux fermés, et détendez-vous. Sentez vos yeux émettre un magnifique, un radieux
sourire.
Par cette simple détente, vous pouvez déjà calmer tout votre système nerveux. – Ce sourire doit bien sûr s’effectuer sans effort. Il s’agit de l’inviter
intérieurement, et de le laisser venir et rayonner. Lorsque vous sentez qu’il est là, laissez-le se déverser en pluie depuis vos yeux, et faites-le descendre dans vos organes vitaux.
– Répandez ce sourire dans le visage, et laissez-le entrer dans vos mâchoires. Beaucoup de tensions s’accumulent dans les mâchoires, et une fois que le sourire s’y sera répandu, vous sentirez ces tensions se relâcher.
– Déversez-le aussi dans le palais, partout à l’intérieur de la bouche, sans oublier la langue, puis sur la nuque et dans la gorge.
La nuque, qui est traversée de nombreux nerfs et de vaisseaux sanguins vitaux, assure la liaison entre le cerveau et le corps. Elle est aussi un grand réservoir de tensions. Détendez donc ses muscles, et laissez le sourire circuler…
– Dirigez maintenant votre sourire vers le cœur.
En répandant ce sourire dans votre cœur, et en le remplissant d’amour, vous favorisez une bonne circulation sanguine. Sentez cette belle énergie se déverser dans tout votre système circulatoire.
– Du cœur, laissez maintenant ce sourire gagner vos poumons : sentez-les se décontracter et respirer avec la plus grande aisance.
– Dirigez-le ensuite vers l’abdomen, d’abord dans le côté droit du corps, puis jusqu’aux reins, de part et d’autre de la colonne vertébrale. Laissez-le se répandre dans tout l’abdomen, en passant par la rate et le pancréas, et amenez-le finalement au nombril. Goûtez la sensation de détente et peut-être même de bonheur que vous avez déjà obtenue.
– Revenez à vos yeux et, comme au début, sentez-les rayonner un superbe sourire.

Vous allez maintenant » envoyer » ce sourire dans le milieu du corps. Comment faire ? C’est tout simple :

– Accumulez de la salive dans la bouche, et avalez-la, en sentant que votre sourire l’accompagne : œsophage, estomac, intestin grêle, gros intestin, rectum.
Avec un peu de pratique, vous constaterez que votre digestion en sera facilitée.
– Revenez une fois encore à vos yeux, ressentez votre sourire intérieur, et guidez-le cette fois à l’arrière du corps : colonne vertébrale (veillez à
ce que votre dos soit droit et vos épaules légèrement penchées vers l’avant), chaque vertèbre l’une après l’autre (les cervicales, les dorsales puis les lombaires), le sacrum et le coccyx.
Il est fort possible que vous ressentiez alors chaleur et bien-être.

– Pour terminer, ramenez ce sourire au nombril, dans le centre du corps.

Excellent pour maintenir et renforcer l’état de santé de chacun, le sourire intérieur est particulièrement indiqué pour améliorer la circulation sanguine,
la fonction digestive, calmer l’anxiété, les peurs, la nervosité, la colère, éviter ou du moins dissoudre les tensions et le stress sous toutes ses formes.
Tout indiqué aussi, vous vous en doutez, pour toutes les situations de mal-être, de manque d’estime de soi, de manque d’amour pour soi.

Sourire à ses organes, se sourire à soi-même, c’est la meilleure façon d’être capable aussi de sourire aux autres, donc de sourire… à la vie !
Plus qu’une technique, une véritable philosophie !

Un sourire… ça fait du bien !

Quoi qu’il arrive, quelles que soient les circonstances, pensez à sourire. Cela détend le visage, remonte l’énergie et reconnecte à son moi supérieur.
Le sourire est un lien entre l’âme et l’Ego. Il envoie des hormones de soulagement et de bien-être.

Vous n’allez pas bien ?… Souriez à une personne inconnue ou simplement à la partie souffrante qui est en vous et dites-lui: ça passera. C’est juste un passage difficile, le meilleur est à venir.

Et à un moment donné, ce sera même un simple souvenir…

© 2016, Le Jardin de Joeliah.

Extrait d’articles transmis par Joéliah

À découvrir, pour aller plus loin:
Rayonner de joie en quatre étapes (nouvelle fenêtre)

Voir aussi cet article pour approfondir ce sujet des bienfaits du sourire sur la santé physique, morale et sociale.

1 réflexion sur « La puissance du sourire intérieur comme instrument de transformation »

  1. Ping : La puissance du sourire | Plus zen la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.